7 commentaires sur “Montréal bat aux rythmes des nuits d’Afrique

  1. Pierre,
    Ce genre d’événement à lieu en juin chez nous depuis 1990 et ne fait que s’étendre.
    Cela s’appelle « Festival couleur café » http://www.couleurcafe.be/
    Dans un grand complexe de Tour et Taxi
    Festival de cultures qui va très bien avec l’esprit du temps à Bruxelles. Chocs des musiques.
    Il ne faut pas oublier que le Congo a une longue histoire avec nous. Contacts privilégiés qui ont eu des hauts et des bas, bien entendu.

  2. L’enfoiré

    De tels événements suscitent beaucoup d’engouement. À Montréal, nous entrons dans la phase finale du Festival qui se termine notamment par ces spectacles gratuits. C’est dire le voeu de la population d’avoir du beau temps pour le week-end. Je suis allé jeter un oeil sur le Festival Couleur café. J’aime bien le titre. Les photos traduisent bien l’esprit de la fête. Je m’interrogeais toutefois à savoir s’il y avait une partie gratuite et une partie payante. À Montréal, le Festival est déconcentré. Il explose à travers des petites et grandes salles de spectacles pour finir grandiose Place Émilie-Gamelin.

    Pierre R.

  3. Pierre,

    Désolé de devoir décevoir. Ce n’est pas gratuit.
    Les artistes viennent de partout.
    Lors des fêtes de la musique à la naissance de l’été, le sont. C’est alors la ville qui prend en charge les dépenses.
    Même dans ce cas, certaines parties sont payantes. C’est, je crois, un pass qui permet de voir la fête avec tous les angles.
    Tour et Taxi, comme le Heysel, se font payer très chers.
    Dans ces deux endroits, il y a toutes sortes d’expositions et de grands événements. Rien de gratuit.
    Ce n’est pas de la philanthropie, ici.

  4. Mon cher ami

    Évidemment, dans ces opérations commerciales, la philanthropie a peu de place 😦

    Cela dit, les festivals d’été de Montréal ont développé un partenariat avec des commanditaires grâce auxquels ils peuvent mettre en place une partie gratuite de spectacles. Mais tout n’est pas gratuit. Bien évidemment. Les spectacles de rues ont pour effet d’attirer une foule et de créer autour de l’événement un momentum susceptible de promouvoir les ventes de billets.

    Le principal c’est la place qu’occupe la culture dans une société. N’est-ce pas?

    Pierre R.

  5. Pingback: Le soleil de l’Île Maurice aux Nuits d’Afrique « Les beautés de Montréal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s