8 commentaires sur “Jeux et espace, une leçon de vie

    • RV

      C’est une place qui se voudrait un carrefour des arts et un carrefour de rencontres. Sauf qu’en dehors des événements spéciaux, qui imposent autour de la place Émilie-Gamelin un encerclement de sécurité, les rencontres ne sont pas toujours celles que nous souhaiterions. Hélas! Et quoique portant le nom d’une grande religieuse, la place Émilie-Gamelin ne fait pas le commerce de chapelets et médailles. C’est un tout autre commerce qu’on y pratique.

      Pierre R.

  1. Pierre,
    C’est fou comme les enfants ont le rythme dans le sens.
    Par contre, pour nous, certaines musiques ne passent plus dans nos préférés. Et, là, on découvre tout à coup qu’on a vieilli.

  2. L’enfoiré

    Réflexion très juste. Je reste fasciné par la capacité des enfants de s’adapter aux rythmes qu’ils entendent. L’apprentissage est rapide, voire fulgurant. Si je mettais toute l’énergie que les enfants consacrent aux rythmes qu’ils entendent, je serais étendu, raide, au sol, épuisé. 😉

    Pierre R.

  3. RV

    Tout à fait. Place Émilie-Gamelin se voulait un lieu de rencontres et d’échanges culturels. À l’exception des périodes de festivals en été, place Émilie-Gamelin est un centre d’accueil plein air. On vient y dormir, se soulager, transiger, commercer, etc. Place Émilie-Gamelin est le miroir du malaise d’une société, comme Montréal, à réaliser l’ampleur de la misère humaine qui dort dans les rues, sans toit ni loi.

    Pierre R.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s