4 commentaires sur “Pourquoi sauver le silo numéro 5 dans le Vieux-Port de Montréal?

  1. Pierre,
    Je vous reconnais bien là. Vouloir relancer la « machine » là où est s’est arrêté.
    Et, c’est vrai cela peut marcher.
    Si la culture est dans les sommet des desiderata de la population.
    Je ne suis pas Montréalais, Je ne parlerai qu’en temps que Bruxellois.
    Il faut beaucoup de points positifs pour faire bouger les gens. L’intérêt ne suffit pas. Il y a l’éloignement, le show, la possibilité de tenir à l’oeil les enfants qui ne seraient pas intéressé. Walt Disney a créé son parc d’attraction dans ce but: contenter petits et grands. Avoir des attractions et aussi certaines choses plus « intellectuelles ».
    Les grands projets qui perdurent sont rares.
    Les Halles de Schaerbeek, on a voulu recréer avec d’autres projets. Je ne sais combien de tentatives après des fermetures.
    Un jour dans la rue (j’en parle dans un article), je demandais où elles étaient. Réponse « le magasin Aldi? »
    http://www.halles.be/
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Halles_de_Schaerbeek

    Oui, il faut avoir des projets, mais aujourd’hui on ne peut plus s’embarquer sans biscuits.

  2. L’enfoiré

    Je viens de visiter en photos les Halles de Schaerbeek. Nous avons beaucoup de points en commun, en effet. L’édifice des Halles est magnifique. Une belle récupération en a fait aujourd’hui un endroit fréquenté, en lieu et place d’un édifice fantôme. Le silo no 5 est un édifice fantôme. On parle, parle, parle. Mais on agit peu. C’est ainsi à Montréal. Hélas!

    Pierre R.

  3. Vos photos du silo sont fascinantes. Nous aimerions bien en utiliser une sur notre site web, pouvez-vous communiquer avec moi?

  4. Pourquoi ne pas utiliser le silo no 5 pour un projet communautaire d’agriculture urbaine comme la culture de champignons (magiques ou pas c’est selon)… On pourrait également en faire un immense poulailler ou une ferme expérimentale comme à Ottawa.

    Pour le moment le silo no 5 sert de volière pour les pigeons et de garde-manger pour les faucons. Ce qui n’est pas si mal en soit!

    Mais bon! un projet muséal pourrait bien faire l’affaire.

    La roue tourne, les idées pleuvent, les passions devront transcender la raison, l’inspirer et non pas l’inverse pour que de tels projets se réalisent enfin. 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s