8 commentaires sur “La journaliste soudanaise, Loubna Ahmed al-Hussein, condamnée à 40 coups de fouets

  1. Bonjour Pierre,
    Je pourrais aussi dire « chassez le naturel, il revient au galop ».
    Je retrouve vos articles de fonds d’avant.
    L’image accompagne, cette fois, le texte et plus l’inverse.
    Etait ce voulu?
    Ce n’est qu’une constatation préliminaire.
    Je reviendrai sur le fond lui-même par après.

  2. L’enfoiré

    C’est exceptionnel et c’est voulu. Je n’ai pas l’intention de revenir à des analyses éditoriales mais je voulais brièvement soulever une situation qui touche de plein front le Québec (le cas des jeunes filles Shafia et de leur tante. Il y a également ce cas de la journaliste soudanaise. Est-ce pas crainte? Toujours est-il que je ne voudrais surtout pas, pour toutes ces femmes qui vivent en paix ici, que la charia s’immisce à l’intérieur de nos lois et de nos palais de justice. Jamais au grand jamais.

    Pierre R.

  3. Bonjour,
    Mon opinion sur la question de la religion a nécessité une mise à plat dans un triptyque d’articles. Bruxelles est une plaque tournante et un laboratoire, dit-on. Sur AV, on a pu lire pas mal d’articles sur le sujet.

    La situation pour la burqa en Belgique
    C’est rare, mais j’en ai vu.
    Le voile est accepté, mais je crois que la photo de carte d’identité doit être faite sans « décor ».
    Quant aux crimes de sang, nous en avons eu aussi et les condamnations sont tombées. Par ex: Une jeune femme trop « moderne » assassinée par son frère sous l’impulsion du père.

    • L’enfoiré

      Le voile est également bien accepté au Québec. Nous n’avons pas de législation ou de réglementation touchant le port du burqa. Toutefois, toute cette question des signes ostentatoires a fait l’objet d’une vaste commission d’enquête au Québec, la Commission Bouchard-Taylor. Et dans son rapport, la Commission notait : « Depuis quelques décennies, en Occident surtout, les mentalités et le droit ont évolué. Davantage respectueuses de la diversité, les nations démocratiques adoptent maintenant des modes de gestion du vivre-ensemble fondés sur un idéal d’harmonisation interculturelle. Selon des modalités et à des rythmes divers, cet idéal pénètre les diverses cultures nationales. Nos travaux révèlent ainsi qu’au Québec les mesures d’harmonisation font désormais partie de la vie quotidienne des institutions publiques (établissements de santé, écoles, universités…) ». Je reste persuadé que cet idéal d’harmonisation doit se faire par suite d’efforts consentis par toutes les communautés en présence au Québec. Une terre d’adoption n’est pas le lieu pour renverser la culture vernaculaire du pays en cause.

      Pierre R.

  4. Pierre,

    Tout est dans votre phrase « Une terre d’adoption n’est pas le lieu pour renverser la culture vernaculaire du pays en cause. »
    Je suis très tenté de dire « oui », mais toutes les religions ont leurs représentations et représentants. Pourquoi refuser d’un côté et pas d’un autres? A cause des habitudes, c’est moins important? Les curés ne sont plus tous, en soutane, bien. Les pénitents exitent toujours cachés derrière des cagoules lors des événéments caractéristiques en Espagne ou ailleurs.
    La « participation » à l’église catholique est assez discrète: un croix. Le judaïsme, c’est une kipa, cela va bien plus loin à certains endroits, comme à Anvers par exemple.
    Avec l’habitude, on ne s’en rend même plus compte.
    Je suis pragmatique. Ce qui ne gêne pas, pas de problème. Si l’homme et la femme assument les mêmes contraintes, d’accord.
    Une burqa ne correspond pas avec ces deux éléments du problème.

  5. J’approuve totalement le dernier paragraphe de votre texte (et le reste aussi d’ailleurs), et je pense que les « accommodements raisonnables » avec la barbarie ne sont que des lâchetés d’occidental ayant la trouille de l’intimidation des islamistes. Merde, il est interdit d’être chrétien en Arabie Saoudite et ça ne gêne personne ? Tout ça commence à bien faire, la burka est une talibanisation de la société. Point, comme dit Pierre.

  6. Un article que je ne trouvais pas trop mal sur le sujet.

    Quelques commentaires étaient intéressant aussi.

    Je me souviens m’être légèrement « accroché » avec la rédactrice en chef d’un hebdomadaire de télé.

    Dans le numéro de Pacques, dans son edito, elle faisait le panégyrique des catholiques. Un article qui mettait en avant un livre sur les persécutions des catholiques dans le monde, entre autres. Je lui ai demandé si elle n’avait pas le même genre d’article pour les athées? Elle ne m’a jamais répondu. Comme quoi…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s