5 commentaires sur “La route des vins… sans ivresse

  1. Pierre,
    Si j’ai bien compris, cette fois, on prend vraiment le large.
    Ce n’est plus les beautés de Montréal, mais on élargit l’espace de découverte.
    Je parle de découverte car du vin québecois, je n’en avais jamais entendu parlé. Californie, Afrique du Sud, Australie, oui, mais dans un pays qui se dit l’hiver…
    Au Sud du Bruxelles, avec un climat qui reste tempéré, nous en avons aussi. J’en parlais dans « In vino, carré d’as ».
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2005/09/09/in-vino-carre-d-as.html
    avec un peu d’humour sarcastique, volontairement choisi.
    Faut dire que le vin et moi ne peuvent pas (malheureusement) être de bons amis.
    Passons au fromage des cantons. Est-ce du chèvre ou du fromage de vache
    Plus loin encore, du chocolat. Là, on touche vraiment ma curiosité. Nous avec notre Godiva et autres. Est ce aussi le « Choc au la » comme je le décrivais aussi?
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2008/01/15/choc-au-la.html
    Et du Florentins, qu’est-ce?
    Cette fois, vous allez devoir vous mettre à nu pour nous raconter tout cela, cher Pierre.
    (S’il ne fait pas encore trop froid pour le faire, bien entendu…)

  2. L’enfoiré

    Rien de mieux pour titiller la curiosité que des sujets de bouffe 😉 Je vous promets sous peu de plus amples explications. Nous avons bien l’intention d’y retourner en pointant avec plus de précisions nos visites et nos destinations. Hiver ou non, neige ou non, le bon vin m’endort et l’amour me réveille encore… (Vous connaissiez cette chanson?)

    Hervé

    En effet, une chocolaterie sur la route des vins ajoute au plaisir du palais. Arômes fruités ou chocolatés, tout devenait prétexte à faire bombance 😉

    Pierre R.

  3. Bonjour Pierre,

    Très rafraichissant cette promenade. Je n’ai jamais fais la route des vins, mais je me souviens de mon étonnement quand en SAQ j’étais tombé sur des vins québécois. Et ma foi, je dois bien avouer que j’ai gouté quelques un de vos vins. Je n’en n’ai pas gardé un grand souvenir, mon palais se prêtant d’avantage aux vins de corps et de garde, mais je me souviens toutefois d’avoir découvert quelques bonnes bouteilles, voire très bonnes bouteilles (vin de glace).
    Quand j’étais à Montréal je n’avais de cesse de croiser des Britanno-Colombiens qui m’assuraient que de part chez eux le vin était meilleur que de part chez vous. Mais aucun n’a su me conseiller, je n’ai alors pas creusé.
    Et l’évocation de cette fromagerie, me rappelle cette belle découverte qu’est l’Oka, qui une fois affiné se rapproche de quelques fromage de Bourgognes.
    Par ailleurs, je me languis de goûter à nouveau à votre pomme des glaces.

    Avec un femme suisse, en revanche pour le chocolat, je n’ai pas le droit d’aller voir ailleurs 😉 Sourire.

    À bientôt.

    Antoine

  4. Antoine

    Quelle agréable visite. Heureux d’avoir su évoquer en vous de si beaux souvenirs. Au cours de nos visites dans les vignobles, nous avons pu goûter à quelques vins. Une surprise. Les vins de glace sont très populaires. Et les deux fromages achetés lors de ce même voyage nous ont conquis. Je crois bien qu’il faut respecter les limites frontalières qui s’imposent tout naturellement avec une épouse suisse… 😉

    Pierre R.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s