6 commentaires sur “Qui ne sait pas peupler sa solitude…

  1. Magnifique série. J’ai toujours trouvé les bancs chargés de symboles, poésie, nostalgie, pause, attente et amoureux de Brassens bien sûr. Je vois que pour vous, c’est l’image de la solitude qui domine, mais une solitude créatrice puisqu’on peut en rêver « comme d’un paradis »…
    🙂

  2. Pierre, la dame cjeanney qui commente précédemment a tout dit (by the way, is she pretty ? Is she free ? Do you want to mary me in five minutes ?…).
    Je rajoute que vous devriez lire Georges Le Banc, de Claude Ponti. C’est certes un album pour enfants, mais de quel niveau ! Nous l’avons à la maison… c’est quand votre anniversaire ?.. 🙂

  3. Cjeanney

    Belle visite. Bonjour. Nous partageons le même avis sur les bancs. Lorsqu’ils sont désertés, ils symbolisent une certaine solitude. Mais en eux-mêmes, ils inspirent la créativité. J’ai tenté de recréer par ces photos cette impression.

    RV

    Coquin va. Je vous assure que cette dame est charmante et, ma foi, très jolie. En ce qui concerne votre petite proposition, la lecture de Georges Le Banc, je vous informerai bientôt de la date de mon anniversaire 😉

    Pierre R.

  4. Pierre,
    Je me dis, non, il ne va pas le faire…
    Sur la dernière photo, oserait-il?
    Ouf, il ne l’a pas fait. Pas de Pierre sur le dernier banc.
    La nostalgie n’est ni devant, ni derrière l’objectif. Sauvé.

    Beaucoup de chanteurs l’ont chanté dans des moments creux, Ferré, Barbara…
    Gilbert Becaud qui disait que la « Solitude, cela n’existe pas ».
    Mais c’est « Ma solitude » de Regiani que je préfère.

    Il y a des moments où elle est oppressante cette solitude, d’autres où elle est absolument nécessaire.
    Un banc esseulé, je partage souvent sa solitude. A deux, on n’est déjà plus seul. Alors, il m’inspire et me parle à l’oreille.

  5. tres belle serie !
    Je sens toujours que je me ressemble aux bancs qui se trouvent dans les milieux publiques et les espaces verts. Les gens viennent pour se reposer, pour manger et pour s’aimer et ils partent pour les laisser seuls. Et dans la plus part des cas, ils ne souviennent pas même de leur passage par un tel banc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s