12 commentaires sur “Pendant que…

  1. Pierre,
    Encore une fois, merci. Merci de penser à ceux qui travaillent dans la rue.
    Heureusement que le photos ne sont pas encore odorantes.
    Le matin, il faut aussi penser aux éboueurs qui soulèvent des tonnes de déchets et de détritus, tous les jours.
    On avait aujourd’hui notre récent ministre des Pensions à la radio.
    http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/michel-daerden-sera-linvite-de-matin-premiere-154378
    Il parlait des problèmes de ceux qui ne sont pas derrière un bureau et qu’il fallait donc distinguer en fin de course.
    J’ai eu déjà l’occasion de parler de ce ministre au cours d’autres étapes de sa vie. Car il faut dire que c’est une nature…
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2006/10/23/notre-gainsbarde-a-nous.html

  2. Frisson

    C’est la règle : deux qui travaillent contre trois observateurs.

    RV

    Je vous rassure. Votre remarque est fort pertinente 😉

    L’enfoiré

    C’est inquiétant d’entendre le ministre dire : la Conférence nationale sur les pensions a pour objet de définir de nouvelles règles et de faire en sorte que les pensions puissent être payées. 😉

    Pierre R.

  3. Pierre,

    Inquiétant, c’est le mot. La crise a eu le malheur de postposer les problèmes d’urgence d’épargne pour les pensions.
    Mon ancien collègue, « émigré » temporaire chez vous, a été à l’école avec ce ministre. Il le connaissait donc très bien.
    Comme je viens de lui écrire, il pourrait confirmer.
    Il devait lui reconnaitre qu’il jonglait avec les chiffres bien mieux qu’avec les mots. Le mot « milliard » n’a aucun secret pour lui. Espérons qu’il sache encore ce que veut dire « mille » euros.

  4. L’enfoiré

    C’est le moins qu’un ministre puisse connaître le sens des mots, surtout lorsqu’ils définissent des sommes d’argent et que ces sommes se traduisent en versements de pension. Oh lala!

    Lali

    En effet. La loi de la moyenne est assez près de la réalité.

    Pierre R.

  5. Tout à fait raison Du Bleu.
    Nous sommes en perpétuel travaux.
    Si on devait chiffrer l’overhead des transports dans les files, on pourrait construire quelques boules de plus à l’atomium, si pas une nouvelle Tour Eifel.

  6. Pierre,

    J’ai toujours une pensée pour ces ouvriers travaillant très souvent dans des conditions très pénibles…les odeurs, la chaleur, le froid.

    Chez nous aussi, à Genève, nous vivons en permanence dans les travaux, des trous partout, des rues barrées et certains automobilistes sont d’une impatience lorsqu’il faut s’arrêter deux à trois minutes pour laisser les machines se mettre en place. C’est tout de même grâce à ces hommes que nous avons ensuite de belles rues.

    Bonne soirée.

  7. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Ah no, mon Précieux

  8. Du Bleu
    L’enfoiré
    Denise

    Ben là, je suis surpris. Je croyais impossible qu’une ville autre que Montréal puisse donner une image d’un chantier en perpétuelle évolution. Barrages routiers, signalisation, contournement, et quoi encore. Merci de ce bel encouragement 😉

    Pierre R.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s