9 commentaires sur “Noël a rendez-vous avec l’automne

  1. Pierre,
    Et bien on doit dire que vous avez de l’avance à l’allumage à Montréal…
    Noël, c’est dans un mois, d’après moi.
    Vous êtes encore plus lié au commercial que nous.
    Tout devient bon pour pousser à la consommation et aussi la con sommation.
    Chez nous, il y a Saint Nicolas le 6 décembre qui vient d’arriver et qui va déjà amassé les petits sous, un par un.
    On n’a rien appris de la crise.
    Comme je le terminais dans mon new deal entre privé et public:

    – Allô, Père Noël, n’avez-vous pas, par hasard, reçu le Nobel de l’Economie?

    Vous en avez, vous, dans votre hotte, des moyens pour investir et faire investir.

    Comme vous semblez toujours avoir la même santé, c’est dans le privé ou le public ?

  2. L’immeuble en contre-plongée, à la fin, semble presque menacer ses visiteurs de sa taille imposante, comme s’il allait se précipiter sur eux : les lampions sont parfois des gyrophares !

    Joli aperçu des fêtes à venir, qui ne le seront pas pour tout le monde : l’indécence du luxe, sa débauche lumineuse en est comme soulignée à chaque fin d’année.

    La crise ? Pour ceux qui la méritent, on dirait !

  3. Ouin, le lendemain de l’halloween on avait des décorations de Noel dans les magasins (je crois même en avoir vu avant l’alloween), et on entendait de la musique de Noel dans les spots publicitaires. Les commercants ont tellement peur de ne pas engranger beaucoup cette année (et c’est pas moi qui vais contribuer), qu’ils commencent tôt histoire d’Essayer de vendre autant.
    Pour ceux qui ne le savaient pas encore, Noel est une fête commerciale inventée par le commerce, et qui met en scène un gros bonhomme rouge inventé par Coca-cola.

  4. Je sens, Pierre, que c’est là le début d’une série, car plus nous approcherons de Noël, plus le jour et les ampoules de toutes les couleurs vont décorer les façades des magasins comme celles des domiciles!

  5. Pierre,

    Mis à part vos très belles photos de nuit, je trouve un peu dommage de préparer trop à l’avance les fêtes. Noël devrait rester une fête simple en famille.

    Cela n’est pas nouveau de décorer les rues, les commerces et les bâtiments avant l’heure!

    Bien sûr, il y a la crise et certains ne pourront rien s’offrir, c’est triste mais ces petites lumières sont tout de même bien chaleureuses!

    En Suisse, les décorations commencent aussi à fleurir un peu partout.

    La dernière photo me plaît beaucoup.

  6. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Et j’ai crié

  7. L’enfoiré

    Tout devient bon pour pousser à la consommation et aussi la con sommation, dites-vous. Vous rejoignez mon ami Marc. Je le crois aussi.

    Marc

    Excellent rappel.

    Dominique

    Peut-être est-ce dû à un certain déséquilibre que suggèrent ces édifices et ces arbres tout décorés. 😉

    Lali

    En effet. Ce n’est là que le début. Nous aurons beaucoup de plaisir à suivre la progression de ces lumières multicolores qui orneront nos rues et nos maisons. 😉

    Denise

    Si ce n’était que des lumières, tout irait. Vous avez bien raison. Il y a au travers de ces festivités d’autres réalités : la crise, notamment.

    Pierre R.

  8. @ Denise,

    Quand les gens décorent leur maison très tôt, il y a deux raisons:

    1- Si ils n’allument pas les lumières le soir, alors c’est simplement qu’ils ont voulu tout installer sous une température plus clémente. Quand arrivera le froid et la neige, tout sera déjà en place.

    2- Si ils allument leur lumières le soir, alors c’est pour combattre la noirceur déprimante. Après le changement d’heure, il fait noir si tôt, et il n’y a pas encore de neige pour refléter la lumière des lampadaires, seulement une asphalte trempée et noire comme l’encre. Dur sur le moral.

  9. Denise et Marc,
    Je me souviens avoir réagi dans un forum à se sujet.
    Faire de la lumière les soirs.
    Il y a lumière et lumière.
    Un Français se plaignait de la consommation de la lumière sur nos routes et dans les villes.
    Nous, Belges jouissons de beaucoup de lumières sur nos routes et autoroutes.
    Là, la vue, être vu, c’est la vie.
    Les lumières de Noël n’éclairent rien. Elles consomment et agiraient sur le moral.
    Quel moral?
    Si c’est un problème de réel besoin de lumière, il y a la luminothérapie. C’est médicalement reconnu que le manque de lumière en hiver agit sur le moral, nous n’y sommes pas encore. Le 21 décembre, nous en reparlerons.
    L’automne a encore beaucoup de charmes sans boules de Noël, à mon avis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s