9 commentaires sur “Les marches du bonheur de l’hiver

  1. Cher Pierre,

    Pas d’autres mots, j’adore cette réflexion.
    Dans notre époque de jeunisme, on n’y pense même pas.
    Monter, mais vers quoi? Descendre, vers où?
    Les escaliers sont d’après les statistiques des hopitaux, un endroit à hauts risques.
    Les tapis, c’est un plus, s’ils sont bien attachés aux marches.
    Cela n’empêche pas que la neige et la glace, chez vous, en auront vite raison.
    Alors, on a inventé l’ascenseur.

    Bouvard, j’utilise souvent ces citations plein de justesse. Elles sont très nombreuses.
    Une autre: « Vingt ans, c’est l’âge où l’on peut encore adopter un autre comportement quand on s’aperçoit qu’on s’est trompé… »

  2. L’enfoiré

    À un certain âge, plus frondeur, je n’aurais certes pas été aussi intéressé par les escaliers. Et vous avez raison d’évoquer le fait que les escaliers sont d’après les statistiques des hopitaux, un endroit à hauts risques. Mais soyons bons joueurs. Cherchons la petite note poétique. 😉

    Pierre R.

  3. Pierre,

    La citation de Philippe Bouvard est superbe et tellement vraie.

    Votre série de photos sur les escaliers Montréalais est magnifique. Il y en a vraiment pour tous les goûts: droits, arrondis, à spirales, à paliers, avec tapis sans oublier les couleurs! J’aime beaucoup.
    J’ai relu avec satisfaction le documentaire sur les « escaliers ».

    Je souris en voyant le linge suspendu si haut et j’imagine qu’il faut une certaine technique!

    Alors Pierre, lorsque la première neige fera son apparition, soyez bien prudent sur les marches…vous n’allez pas nous faire une glissade, n’est-ce pas?

    Bien amicalement.

  4. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Agneaux et bruyères

  5. Denise

    Je vous promets d’être prudent. Ah! cette première neige que j’appréhende tellement 😉

    Lali

    Il est vrai que Montréal est reconnue pour ses beaux quartiers et ses escaliers qui épousent toutes les formes géométriques possibles. Je reviendrai très certainement sur ces escaliers, l’hiver venu. 😉

    Pierre R.

  6. Lali,

    Vous avez raison. Je vais en cherché par ici, mais je ne suis pas sûr d’en trouver d’aussi poétiques.
    Je crois que c’est très américain de trouver des escaliers en façade.
    Escalier que l’on utilise pour s’échapper aussi d’un incendie.
    Mais je dois avoir vu trop de films américains.

  7. La beauté de l’art urbain… L’architecture urbaine me touche beaucoup, j’y goute peu à cause de ma situation géographique mais j’apprécie d’autant plus.
    Surtout quand l’on sait que l’escalier extérieure est unique au Québec.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s