9 commentaires sur “Ceux qu’on oublie… et qui pleurent

  1. Pierre,

    Côtoyer ainsi des personnes dans la souffrance, la pauvreté, la misère, tomber plus bas que terre fait toujours mal.

    Parfois, en donnant une pièce, on se donne bonne conscience mais est-ce suffisant? Je me pose toujours la question.

    Merci Pierre pour vos photos qui ne vous laissent pas non plus insensible.

  2. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Il est vilain, Olivier

  3. RV

    Que de beaux mots que je renvoie pleinement à ceux-là ou à celles-là qui passent trop souvent du côté de l’oubli.

    L’enfoiré

    Par pudeur, j’ai préféré photographier cette dame de nuit de dos… vous comprendrez sans doute pourquoi.

    Denise

    En effet. Je n’ose abuser de ce type de photos. Il faut savoir les saisir au moment la réalité se présente à vous et savoir les présenter le moment opportun. Merci.

    Pierre R.

  4. Armando

    Merci. Difficile de traiter avec délicatesse et respect un tel sujet. Je les côtoie tous les jours dans la rue. Je ne pouvais que leur rendre ce petit témoignage.

    Otir

    Je ne connaissais pas. Je vous remercie très sincèrement de m’avoir fait connaître ce site tout consacré à ces gens qui hantent nos rues à la recherche d’un peu de compréhension et… d’un sou.

    Pierre R.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s