5 commentaires sur “Au pays de la froidure

  1. Pierre,
    Cette fois, vous n’êtes plus seul.
    L’Europe a eu sa dose de neige et de froid.
    En plus, vu l’exception des phénomènes, pas question d’investir dans trop de préparations à fonds perdus.
    Du sel et encore du sel, pour seul secours.
    Alors c’est la débâcle.
    Vendredi 510 kms de bouchons. Les avions qui sont restés au sol.
    Hier, le vent s’est ajouté aux chutes de neige pour accentuer le froid.
    Voilà que l’Eurostar s’est payé des blocages en plus, laissant des voyageurs sans nourritures, sans secours pendant des heures.
    Non, le climat global ne change pas, il se radicalise.
    La tempérance habituelle, une histoire que nous raconteront, peut-être, à nos enfants.

  2. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Chien, pipe et chocolat

  3. Pierre, comment une si petite bestiole peut-elle résister à un si grand froid ? (je ne parle pas de vous bien sûr, mais du mangeur de noisettes)
    Nous faisons brrr brr brr avec vous, par mimétisme, en ce moment. 🙂
    PS : la première photo est magnifique

  4. Cher Pierre,

    Comme il fait froid à Montréal! Chez nous aussi, mais beaucoup moins. Hier matin, nous avions (- 12,5). Nous devons nous habituer. Les routes sont très glissantes.

    J’imagine que le retour à la réalité n’est pas des plus chaleureuse.

    Avec vous Pierre, cela fait plusieurs braves à affronter le froid (sourire).

    Le joli petit écureuil me fait bien de la peine. Heureusement que vous êtes là avec des cacahuètes dans la poche.

    Merci Pierre pour vos belles photos qui nous montrent ce froid si intense.

    Ne prenez surtout pas froid.

    Bonne soirée au chaud et à demain.

  5. L’enfoiré

    En effet. Il me semble que cette température qui nous tombe dessus comme la misère sur le dos des pauvres gens soit générale sur notre planète. Aux États-Unis, sur la côte-est, il semble que ce soit vécu comme un cataclysme. Alors je pense beaucoup à vous gens du pays, gens d’Amérique ou gens d’Europe.

    Christine

    Comme mon ami l’écureuil, la petite bestiole que je suis (si si si) a pris les moyens pour résister aux engelures… Comme je n’ai pas testé la fourrure de mon jeune ami, il m’est difficile par contre de répondre en son nom 😉

    Denise

    Je sais que l’Europe a tombé sous les aiguillons de l’hiver et de son froid intense. Par souci du devoir, j’ai bravé l’intempérie pour me montrer brave, sans peur et sans reproche 😉

    Pierre R.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s