9 commentaires sur “Signe du temps, signes du printemps

  1. Magnifique reportage, les prises de vues resserrées et les cadrages plus intimes sont ici parfaits pour le sujet. Le cliché « Où que se porte mon regard j’y distingue le printemps » est particulièrement réussi !

  2. Rvjeanney,
    En effet, le clair-obscur et son jeu de lumière est excellent.
    Le symbolisme de la photo sur « L’hiver n’a d’autre choix semble-t-il que de faire une petite place au printemps… qui se décoince » dénote un coup d’œil expérimenté.

  3. « L’hiver n’a d’autre choix semble-t-il que de faire une petite place au printemps… » : c’est joli, ca !
    On a beau être les deux pieds dans la réalité, les rêves nous font voir plus loin… et c’est tant mieux !… 😉

  4. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Le champignon et la Force

  5. Cher Pierre,

    Rien ne m’enchante plus que les signes du printemps. Chaque jour, nous regardons, examinons tant de détails qui font dire que le printemps est au seuil de la porte.

    Vos magnifiques photos en sont la preuve. Votre sixième photo me fait penser qu’une mariée a jeté des pétales de fleurs sur l’arbre. Splendide.

    La glace fond et tout bourgeonne.

    J’apprécie beaucoup vos photos où l’ombre fait ressortir le sujet à la lumière.

    Pierre, je suis très touchée par votre lien et vos mots si chaleureux. Vraiment.

    Merci pour vos superbes photos, prémisse d’un très beau printemps.

    Bonne fin de journée.

    « Bonjour

    Comme un diable au fond de sa boîte,
    le bourgeon s’est tenu caché…
    mais dans sa prison trop étroite
    il baille et voudrait respirer.

    Il entend des chants, des bruits d’ailes,
    il a soif de grand jour et d’air…
    il voudrait savoir les nouvelles,
    il fait craquer son corset vert.

    Puis, d’un geste brusque, il déchire
    son habit étroit et trop court
    « enfin, se dit-il, je respire,
    je vis, je suis libre… bonjour ! » »

    Paul Géraldy

  6. Frisson

    Vivement avril, en effet 😉

    RV

    Merci. Que puis-je ajouter?

    L’enfoiré

    Mais mais c’est la grosse artillerie. Ma modestie en prend un coup 😉

    Odile

    A trop rêver de printemps, on finit par devenir poète. Merci de votre belle visite.

    Marc

    Il faut s’efforcer de croire que le printemps est encore plus près qu’on ne pense. 😉

    Gaetan

    Bonjour mon cher ami. Heureux de votre visite. Ces belles gouttes de pluie viendront bien rapidement… je vous le souhaite.

    Denise

    Vous avez encore trouvé un poème pour appuyer vos mots. Vous êtes notre poète et notre inspiratrice. Et quel beau poème sur l’éclosion des bourgeons. Merci.

    Pierre R.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s