6 commentaires sur “L’art souterrain de Montréal

  1. Belle découverte. La conclusion suggère la transition : nous évoquerez-vous le Refus global ? J’en confesse l’ignorance…

  2. Je trouve cela très intéressant quand les artistes exposent dans des lieux de passage. Prendre le temps d’observer la réaction des gens est un réel plaisir !

  3. Pierre

    Je pense que c’est une très bonne initiative de découvrir de nouveaux artistes par ce biais-là. Exposer dans des lieux très passants.

    Ainsi, l’art contemporain peut être admiré à loisir. De belles découvertes à faire.
    C’est une grande chance.

    Je revois avec plaisir le Palais des congrès de Montréal aux belles couleurs.
    Il y a toute une vie dans le souterrain de Montréal!

    Merci Pierre pour votre intéressant commentaire et vos belles photos.

  4. RV

    Le Refus global fait référence à une époque charnière de l’histoire du Québec. C’est un document qu’a, en 1948, rédigé le peintre Jean-Paul Borduas et qui a été signé par seize autres artistes, des peintres, des sculpteurs, des écrivains, des danseurs, des acteurs et des photographes, lesquels ont constitué un mouvement qui s’est appelé les Automatistes. Le Refus global est un livre très virulent. Comme son titre l’indique, les signataires veulent une rupture totale avec la société traditionnelle, rupture par opposition à continuité mais aussi à évolution. On veut donc changer radicalement du tout au tout. Borduas y dénonce l’autoritarisme du clergé et du gouvernement. Il revendique une totale liberté dans l’art et aussi dans la vie. De plus, il donne sa propre définition de l’art, dicté par l’inconscient et auquel il oppose la spontanéité aux contraintes. […] Les conséquences sont immédiates. Pour le premier ministre de l’époque, Maurice Duplessis, l’art nouveau tel que prôné par les artisans du Refus Global va à l’encontre de toute tradition et de tous sentiments religieux, ce qui est inacceptable. Borduas est renvoyé, par décret ministériel, de son poste d’enseignant à l’École du meuble. Ceci donne aux Automatistes une occasion de riposter contre les attaques dont ils sont les victimes. Cependant, agissant subtilement, le gouvernement utilise son pouvoir pour contrôler la presse et ainsi bloquer les Automatistes dans leur riposte.

    Lautreje

    En effet. L’idée des promoteurs d’Art souterrain est de rapprocher du grand public l’art contemporain et de sortir ce dernier des musées. Une belle réussite.

    Denise

    Je crois que les Montréalais ne réalisent plus l’importance de leur réseau souterrain tant il fait partie de leur vie quotidienne. Et cette idée d’Art souterrain à cette époque-ci de l’année met parfois un baume et un peu de lumière dans la grisaille hivernale. 😉

    Pierre R.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s