10 commentaires sur “Petite chronique animalière

  1. J’ai un coup de coeur pour le petit dernier Puck. Ils sont tellement mignons. Un été bien rempli en perspective pour nos deux amis. Félicitations Cassandre et Gustave! 😉

    J’adore tes photos! 😉

  2. Là, faudra sortir son col au vert écolo.
    Quand on lit ce que dit wiki du colvert, devrait-on en prendre de la graine? 🙂

    « Le colvert est monogame mais change de partenaire à chaque période de reproduction. Plusieurs mâles courtisent une femelle, certains pouvant même s’accoupler sans effectuer de parade nuptiale, plus ou moins de force. La parade a lieu sur l’eau durant tout l’hiver, longtemps avant la saison de la reproduction. Les mâles tournent autour de la femelle. Ils tendent le cou puis le projettent vers l’arrière. Ils se redressent en gonflant la poitrine et en sifflant, puis ils dressent ensuite leurs rectrices deux ou trois fois, enfin ils placent leur tête vers l’avant au ras de l’eau et se mettent à tourner dans tous les sens.

    Généralement, la femelle arrive la première sur le lieu de nidification, et bâtit son nid au sol, dans un endroit caché, près d’un plan d’eau. Il est composé d’herbe, de jonc et de feuilles, et garni de duvet que la cane arrache à son propre plumage. Pendant la période de reproduction, le mâle protège énergiquement sa femelle. Il la quitte ensuite dès l’incubation.

  3. Pierre

    Ah oui! Je félicite aussi, comme Frisson, nos amis Cassandre et Gustave. Leurs trois petits sont adorables 😉 Il est certain, que le petit dernier Puck a plus d’un tour sous son doux duvet de plumes pour faire quelques bêtises…

    Gustave devra parfois montrer un peu d’autorité envers sa progéniture, cela va de soi!

    Merci Pierre pour cette jolie surprise que j’adore. Je craque à chaque fois et maintenant, nous avons trois nouveaux jolis prénoms à mémoriser 😉

    Ce sont des photos superbes!

  4. Tiens hier on a mangé du magret. En revanche, magret de Gustave ou d’Arthur, j’en sais rien. Mais c’était bien bon…
    PS : Pierre, on dit pas « puck » on dit « rondelle » ! 🙂

    • RV

      Et c’est bien heureux que nous n’ayons pas plus de précisions 😉 À propos du prénom de Puck, je me suis inspiré, puisque je parlais de diablotin, de Shakespeare en personne. Explications : « Shakespeare en fait un personnage du Songe d’une nuit d’été. Puck y est au service d’Obéron, roi des fées. Obéron l’envoie chercher la fleur d’« amour en oisiveté » (love-in-idleness) et Puck doit en déposer le suc sur les yeux d’un jeune homme « en costume d’Athénien ». Par erreur, il administre ce charme à un autre jeune homme endormi, Lysandre. Il afflige Nick Bottom d’une tête d’âne, si bien que Titania, reine des fées, tombe amoureuse d’une bête et oublie ses sentiments pour le petit Indien. Puck s’amuse de la confusion qu’entraînent ses bévues ». Il y a des éléments à retenir dans la littérature anglaise, notamment dans celle du grand dramaturge Shakespeare 😉

      Amicalement

      Pierre R.

Répondre à L'enfoiré Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s