21 commentaires sur “En temps de pluie il faut éviter la mélancolie

  1. Vous avez l’art, Pierre, de nous alerter, sans jamais nous brusquer, sur de graves soucis tout en ayant l’œil et le cœur alertes à la beauté. Étonnez-vous après cela que l’on vous aime tant !

  2. Pierre

    C’est désolant de lire tant d’injustice! Les enfants devraient pouvoir étudier les deux langues sans que les parents doivent payer.

    Je suis d’accord avec le commentaire d’RV. Vous êtes très diplomate et cela est une grande qualité.

    Vos photos sont magnifiques et la photo 009 me comble de bonheur. Elle est vraiment très belle 😉

    Bonne soirée, Pierre.

    • Denise

      Le sujet est fort complexe. Il ne faut jamais oublier que le Québec est une province fédérale du Canada qui doit se battre quotidiennement pour préserver la qualité de sa langue, le français. Qui plus est, au sein d’un continent anglophone, nous sommes vus comme un village gaulois qui proteste sur tout et qui n’est satisfait de rien. La communauté anglophone du Québec est la seule communauté au Canada qui jouit d’un réseau de services publics anglophone complet. La communauté francophone n’a pas ce privilège dans le reste du Canada.

      Pierre R.

  3. Pierre,
    J’en reste baba.
    Nous avons le problème inverse.
    Les Wallons qui ont toujours fait la fine bouche pour apprendre le Néerlandais. Les Flamands qui construisent des murs virtuels.
    Chez vous, pour protéger le français, on vous empêche d’en apprendre une autre langue. Le comble du comble.
    Qui se moque le plus de l’autre?
    Qui sera gagnant derrière ses murs d’innocences?
    Non, cette fois, vous m’en avez bouché un fameux coin. J’ignorais cela.
    De Gaule a fait vraiment beaucoup de dégâts.
    Je n’ose imaginer ses paroles célèbres, chez nous, avec l’effet retard.
    Il a vraiment mis de la m… et pour longtemps, là où il fallait de la pacification.

    • L’enfoiré

      Tout le problème est là. Nous n’avons jamais, en tant que communauté francophone, interdit à la communauté anglophone l’accès aux établissements scolaires et publics anglophones. Au contraire. Cette communauté dispose de son propre réseau de services publics gratuits au Québec. Toutefois, la communauté francophone n’a accès à un réseau de services publics francophone gratuit qu’au Québec seulement. Nous demandons seulement aux immigrants non anglophones d’apprendre le français. Sujet complexe qui fait débat depuis plus d’un siècle. La loi 101 devait protéger le fait français au Québec. Elle a été expurgée par la volonté de la Cour suprême du Canada dont les juges sont … anglophones dans la très grande majorité. Ironie du sort.

      Pierre R.

      • Vous dites: Toutefois, la communauté francophone n’a accès à un réseau de services publics francophone gratuit qu’au Québec seulement.

        Il y a aussi le Nouveau-Brunswick quand même. Les francophones y ont leurs propres systèmes d’éducation et de santé. Ce n’est pas parfait, mais ça équivaut certainement aux services offerts aux anglophones québécois.

  4. Denise, L’enfoiré, ne voyez pas d’irrespect dans mon commentaire mais je crois que vous vous trompez, la réalité que dénonce Pierre n’est pas celle que vous croyez. Le Québec souffre vraiment du mépris des Anglophones du reste du Canada. Parler anglais ? Normal. Parler Français ? Lubie survivante d’âges révolus, voudraient faire gober les libéraux d’Ottawa, qui apparemment trouvent en Charest une sorte d’allié bien couard.
    Quant à De Gaulle (avec deux « l » camarade^^) je ne crois pas que sa fameuse phrase « Vive le Québec libre » ait eu d’autre but que de faire ch… les Etats-Unis. Et moi je l’aime bien cette phrase. Mais bon, je suis tellement influencé par un certain Pierre Chantelois que…^^

    • RV

      C’est à peu près de cela dont on parle ici. J’aime bien aussi cette phrase de Gaulle. Pourquoi le Québec est-il la seule province fédérale à offrir des services publics entièrement anglophones à sa communauté anglophone alors qu’ailleurs au Canada, (The ROC, dit-on ici, Rest of Canada) les francophones ont toutes les difficultés à obtenir des services équivalents? Justice en français, éducation gratuite en français, soins en français gratuits, etc… etc… Et lorsque les immigrants s’installent au Québec, nous leur demandons de parler français et d’envoyer leurs enfants à l’école française. Ce que nous pouvons être racistes.

      Pierre R.

  5. Salut RV,
    Pas d’irrespect, aucun.
    Je connais votre adoration pour la mère patrie, la France.
    Que désirez-vous passez du Commonwealth au pays d’Outre Mer?
    Le mépris, le dénis de démocratie, voyez-vous, on connait peut-être bien plus que vous ne pouvez le penser.
    La Belgique, puisque c’est d’elle, que je vous parle, est un pays de cocagne qui s’ignore.
    Il y a 1% de la population qui croit que l’on revient en France sans perdre des plumes.
    Oui, nous avons des problèmes qui sont bien nouveaux.
    Etre un melting pot de cultures donne beaucoup de risques mélangés à aussi beaucoup d’avantages quand on est le premier pour expérimenter.
    Un brin plus petit que le Canada 🙂 et pourtant en continuel porte à faux pour des raisons communautaires entre deux cultures, latine et germanique de formation.
    Bruxelles est un laboratoire. Comme j’ai aimé tester toute ma carrière, j’assume.
    De Gaulle avec deux « ailes », si cela peut vous faire plaisir, savait très bien là où c’était profitable pour la France, dont il voulait se former la grande Europe à son image. Faire ch… les USA, pour quelles raisons?
    Pourquoi croyez-vous que la France ne veut pas entendre parler de la Turquie en Europe? Réfléchissez.
    Désolé, mais nous n’avons pas les mêmes visions des affaires françaises.
    J’aime bien Pierre, on se connait virtuellement depuis pas mal de temps, mais, je ne suis pas influencé par quiconque.
    Bonne journée

    • L’enfoiré

      Vous avez raison sur un point fondamental : la Belgique n’est pas le Canada et le Québec n’est pas la Belgique. Et je reste également peu influençable sur les comparaisons qui tendent à montrer qu’il faut à tout prix que seuls les Québécois francophones soient bilingues, trilingues ou quadrilingues. Alors que la communauté anglophone, sortie de la cuisse à Jupiter, se croit autorisée par droit divin de ne parler qu’une seule langue au Québec, l’anglais. Et qui plus est, d’exiger que tout soit bilingue au Québec alors que tout est unilingue anglophone au Canada. Très peu pour moi.

      Puis-je vous recommander cette petite lecture en cliquant ici, et là et cette lecture de la position des ministres du gouvernement du Québec qui ont proposé ce projet de loi contesté. Michel Seymour – Professeur au Département de philosophie de l’Université de Montréal et auteur de De la tolérance à la reconnaissance. Une théorie libérale des droits collectifs (Boréal, 2008), publiait dans le quotidien Le Devoir une réplique aux arguments du gouvernement du Québec. La situation est complexe mais je vous ai donné quelques pistes pour vous faire une idée en propre de la situation vécue au Québec.

      Amicalement

      Pierre R.

      • Cher Pierre,

        Merci pour ces liens vers des éclaircissements de votre situation. Je vais les lire avec beaucoup d’attention, car ce sont des choses qui m’intéresse au plus haut point.

        Vous êtes un peu comme nous dans une opposition de cultures.
        La culture française contre la culture anglaise pour vous.
        Nous, coincés entre l’esprit latin wallon contre l’esprit plus germanique, flamand.
        Le fait de connaitre plusieurs langues à Bruxelles est un « must » au milieu. Bientôt le mandarin, qui sait.
        La Yougoslavie, la Tchécoslovaquie qui se sont séparés. L’un par la force, l’autre par la conciliation.
        Les deux vieux ennemis que sont la Turquie et la Grèce, qui se regardent toujours en chien de faïence à Chypre.
        Pourtant, dans cette Europe qui se forme dans la douleur, de générations en générations, les mariages interculturels sauront faire revivre des Roméo et Juliette, un peu partout.
        J’aime beaucoup cette citation: «  »Par terre on se dispute, mais au lit on s’explique. Et sur l’oreiller, on se comprend ! », Henri Jeanson

        Amicalement
        Guy

  6. Depuis quand j’ai une « adoration pour la mère patrie , la France » ? Reprenez tous mes billets depuis 5 ans, sur tous mes blogs, reprenez tous mes commentaires, je n’ai JAMAIS AU GRAND JAMAIS exprimé une opinion pro-française. Au contraire, mon pays m’énerve à se prendre pour une grande puissance, je l’ai dit maintes fois.
    Pour le reste vous connaissez la Belgique mille fois mieux que moi, aucun doute !
    Et si vous êtes vexé que j’ai corrigé votre orthographe de De Gaulle, désolé, je le fais toute l’année dans mes copies, déformation professionnelle ! 🙂

  7. N’ayez crainte Rv, pour me vexer, il faut beaucoup plus.
    Je fais énormément de fautes de liaisons entre les mots, vu que j’écris très vite en ne réfléchissant souvent qu’au fond qui est beaucoup plus intéressant que la forme.
    De Gaulle, les Français s’en réclame parfois un peu trop.
    Notre petitesse nous oblige à garder de l’humilité, de l’auto-dérision.
    Hier, pourtant, j’ai eu sous la pointe de mon fleuret, un auteur de la « glorieuse » Agoravox.
    Il m’a dit que j’avais péter les plombs.
    Tout à fait, c’était de la grenaille de plombs.
    Il y a des choses que l’on ne peut pas permettre sur un forum. Je ne sais si la leçon aura porté. Le respect entre tous, j’adore.
    Cordialement,
    Excellente journée

  8. Oui, ce que vous dites ne m’étonne pas, il y a sur agoravox des gens assez odieux (Pierre en avait aussi subi, des nuisibles !)
    Je pense que vous le savez, mais je vous respecte beaucoup, en tant qu’être humain d’abord, mais aussi en tant qu’homme impliqué qui communique via les blogs entre autres, et en tant que Belge, car, l’ignorez-vous, j’adore votre pays et ses habitants, avec lesquels (Flamands comme Wallons, de Tournai à Mâlines et de Anvers à Bastogne) je me suis toujours bien entendu ! 🙂
    Bonne journée à vous aussi, en attendant les orages.

  9. Rv,
    Je ne suis pas « fleur bleue ».
    Nous avons tous un passé plus ou moins chargé de bons et de mauvais coups.
    Je n’ai pas peur des reproches et des commentaires qui pourraient être vifs, mais il ne faut pas qu’ils soient lancés sans preuves, sans exemples.
    La méchanceté est un art, ai-je écrit un jour.
    Je prends souvent exemple de la tirade du nez de Cyrano.
    En fait la gentillesse et la compréhension ne sont pas une question de drapeau ou de pays, c’est une question d’éducation, de message transmis.
    Les orages, ce sera pour demain, chez nous.
    En attendant, cette après-midi, je vais me tourner vers Malines.
    Il y a un très beau parc fleuri en cette saison.
    Un jour, peut-être, j’en parlerai.

    🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s