27 commentaires sur “Éloge de la banalité

  1. Superbes, de ces clichés au moins trois (001 007 013) sont de purs chefs-d’œuvre qu’on rêverait de retrouver en affiche de film ou couverture de livre (numérique de préférence, tant qu’à faire je place mon p’tit militantissme 🙂 )

  2. Bon anniversaire ! Vous accompagner durant ces deux ans en découvrant vos images, fut un plaisir. Les « Noir & Blancs  » d’aujourd’hui sont excellents, plein de vie. Bon vent pour cette « nouvelle » année, Cordialement, Denis.

  3. Vos photos et vos réflexions illustrent à quel point ces « banalités » ne sont pas si banales qu’elles puissent paraître !

    J’aime beaucoup ces instantanés, de ceux qui nous relient et nous rapprochent d’un continent à l’autre. Des scènes de vie que nous pouvons chacun(e) croiser ou observer. Et qui nous touchent, nous interpellent, selon le regard qu’on y pose… Souvent, le vrai se cache dans la banalité.

    Un petit faible pour votre regard sur cette femme assise sur les marches. Peut-être profite t-elle tout simplement des premiers rayons du soleil et des bourgeons naissant dans cet arbre aux quatre saisons…

    Merci, Pierre. Bon Dimanche. Et, faites-nous rêver encore longtemps de Montréal, du Québec…

  4. Votre poésie en mots et en images transcende l’ordinaire.
    Chaque petite chose, chaque petit pas, chaque petit geste prennent sous votre caméra une valeur inestimable.
    Merci de partager votre façon de voir la vie, elle enrichit la mienne tous les jours!

  5. Bonjour Pierre ,

    Précieux commentaires , intéressants articles et que

    dire des splendides photos en si grand nombre !

    Quel artiste mais aussi quelle persévérance et cela

    beau temps , mauvais temps 1 Félicitations , nous

    t’admirons !

    Éva et Jean xx

    • Chère Éva
      Cher Jean

      Cette lecture de tes commentaires me touche beaucoup. Nous partageons tellement de bonheur dans nos randonnées pédestres. Vous êtes aussi une part importante de cette persévérance. Amicalement et affectueusement. 😉

  6. Hommage aux petits, et aux grands, ce billet caresse du regard la vie dans la ville, et en plus vous saluer l’ami Olivier ! Que de bonnes choses banales me direz-vous mais essentielles à la vie !!
    Je vous emprunterais bien la dernière photo, je la trouve charmante !

  7. Beau succès. Bon score. Bravo, Pierre.

    Sans se concerter sur le sujet, je vais vous raconter une belle histoire la semaine prochaine. Elle sera enrobée de choses à apprendre et de choses à vivre avec philosophie.
    Théâtre en plusieurs actes avec une famille et deux générations.
    Comme je l’ai déjà dis, j’aime alterner les sujets. Le sujet actuel est raide. Trop parfois, il faut lâcher la bride, se ressourcer.
    Vous en dire plus, serait déjà dévoiler l’histoire.
    Comme vous dites « Un arrêt, technologie oblige, qui n’est remarqué que par le photographe au hasard d’un cliché »

    • L’enfoiré

      Ce serait toujours un plaisir de venir lire cette belle histoire que vous nous réservez pour la semaine prochaine. Vivement à la semaine prochaine 😉 N’en dites pas trop. La surprise doit être totale. 🙂

  8. Pierre

    Toutes mes félicitations. Ce que je viens de lire me réjouit le coeur pour vous. Vous savez si bien nous transmettre votre sensibilité au travers de votre regard sur la vie de tous les jours. C’est ce que je ressens lorsque je vois vos magnifiques photos. Elles ont une âme.
    Lorsque je viens vous faire une visite, c’est comme si je prenais un album dans mes mains et j’aime feuilleter toutes ces merveilles comme si c’était un poème.

    Merci Pierre pour cette douce promenade de ce dimanche.
    Faites nous encore rêver saison après saison, Montréal est si belle et grande 🙂

    • Denise

      Mais vous savez bien qu’avoir dans son salon des visiteurs comme tous les commentateurs de ce blogue est une joie immense. Et je ne pourrais oublier votre beau sens de l’observation pour la nature, les beaux objets urbains et utiles, nos petits amis les animaux et tout ce que je ne nomme pas. Votre éclectisme est une belle source d’inspiration.

  9. A moi, maintenant… Désolée j’ai loupé ce billet, car ce dimanche a été réservé au désherbage manuel et/ou mécanique de mon jardin…
    Ma vie est d’une banalité sans nom, cependant croiser votre route et vous accompagner dans vos pérégrinations tout comme échanger mots ou photos, chez Lali, enjolive mon quotidien et y glisse des étincelles… (souvenez-vous de la pub d’avant sur les propriétés comparables au diamant de certaines pâtes dentifrice ou émail… d…t) 😉 🙂 🙂

  10. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Jupiter Rock on Vénus at The Tahiti Weibo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s