17 commentaires sur “De l’art de la rue aux vernissages

    • Lautreje

      Le Café Graffiti s’est donné cette tâche de promouvoir l’art de la rue et de donner un espace libre aux jeunes talents et aux professionnels de cet art. Une tâche colossale, vous vous en doutez bien.

  1. Pierre

    Un grand bravo au Café Graffiti d’offrir un espace où de jeunes talents peuvent s’exprimer et exposer leur art 😉
    Peut-être que grâce à cette initiative, certains trouveront leur voie dans une future vie professionnelle.
    Il existe de magnifiques murales ou trompe-oeil sans dénaturer les à-côtés.
    Merci Pierre pour votre reportage très intéressant 🙂

    • Denise

      Force est d’admettre, comme vous le faites si bien, qu’il existe de grandes murales qui approchent les chefs-d’œuvre. Rappelons notamment Jean-Michel Basquiat qui fait partie des pionniers de l’art contemporain par l’importance et l’abondance de son œuvre. Merci de ce commentaire qui devrait inciter le Café Graffiti à poursuivre son œuvre.

  2. Salut Pierre,
    Bientôt j’aurai un billet sur le sujet.
    Ce ne sera pas des visions de l’intérieur rassemblées comme ici, mais vraiment dans les rues de Bruxelles.
    Le tallent existe souvent. On passe à côté, sans plus le voir.
    Ce sera sur les quais d’une gare, sur un mur qui ne payerait pas de mine sans cette touche de modernité.
    C’est surtout là, qu’on en a besoin, à mon avis.
    Une galerie, un café réservé, c’est rendre fainéant ceux qui ne regardent plus qu’à des moments précis, créés pour.
    Et ça c’est dommage.

    • L’enfoiré

      Bonjour mon ami. Lorsque ce topo sera prêt, il serait intéressant que nous puissions le publier dans ces pages pour montrer quel point, justement, l’art de la rue est international et intervient sans frontières, et cela, dans tous les sens du mot. 😉

      • Pierre,
        J’en serai heureux. J’assemble et je rassemble.
        Je ne me permets pas de lâcher trop vite.
        Au sujet de la BD sur les murs, j’ai encore fait des découvertes récentes et les ai ajoutés à mes photos.

      • Pierre,
        Je suis près.
        J’ai rassemblé les photos.
        Je me lance dans le texte.
        Que penses-tu de sortir cela le 6 mai?
        Je te laisserai sélectionner ce que tu voudras pour ton blog.

      • Fini d’être près d’être prêt.
        L’article est écrit. Les photos dans la boîte à souvenirs.
        J’ai ajouté un peu de poésie à l’affaire.
        J’attends le moment… dans 2 semaines.
        Mais avant cela un autre sujet de notre histoire dans le quel il y aura des photos également..;

  3. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » The Japanese Garden of Starfleet Academy on Venus

  4. Merci à tous pour vos bons commentaires.

    Les jeunes artistes sont au départ des muralistes urbains. Ils rajoutent l’exécution sur toile pour permettre aux gens de s’approprier une partie de ce qu’ils réalisent sur les murs.

    Le vernissage est un instant privilégié de relation entre les artistes et leurs publics. La majorité des gens présents sont des inconditionnels qui passent le restant de l’année à se promener dans les rues pour admirer les nouvelles murales.

    Merci Pierre pour ce joli reportage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s