15 commentaires sur “Le Québec a la fièvre du hockey

  1. là j’avoue étrangeté absolue de ces silhouettes (même si mon premier amour avait une batte accrochée au mur dans sa chambre, mon expérience du hockey qui se résume à cela est excessivement limitée)
    j’aime la photo où ils s’élancent en ligne

    • Brigetoun

      Votre premier amour était sans nul doute un sportif émérite 😉 Je vous avoue à ma grande gêne que je n’en connais pas plus de ce sport puisque je ne l’ai jamais pratiqué. Mes amis eux ont tout tenté pour m’y intéresser. Même mon bon ami Francis. 😉

  2. C’est un sport très impressionnant, déjà la tenue fait doubler de volume les joueurs, et tout va tellement vite sur la glace, je crois que j’aurais beaucoup de mal à suivre un jeu !

  3. Merci Pierre de ces photos et de vous soucier de ma folle passion pour un sport comme vous dites pas très assaini par tant de dollars… mais je reste attaché aux Habs, et pourvu qu’au 7e match Darche, Subban et autres Gionta roustent ces vilaines brutes de Boston !

    • RV

      Je vous comprends d’aimer les Habs. En troisième période, il y avait égalité. Je ne sais pas si je vais vérifier le score final avant de me coucher. Je reviendrai sûrement vous laisser un mot 🙂

      P.S.: La saison est terminée pour la sainte flanelle.

  4. Ah, j’apprends qu’une joute de hockey peut être amicale ? Remarquez qu’une partie de rugby l’est paraît-il aussi ! Mais c’est vrai que les participants ne sont pas, dans ces deux sports, des « fillettes » ! 😉 😉

  5. Cher Pierre, je suis content d’avoir pu ajouter à ta grande culture, en y ajoutant la partie de hockey et surtout, l’arena, avec ses dangers multiples… comme les rondelles perdues.
    Ce type de match, disputé dans toutes les arenas du Québec et du Canada, par des adultes qui recréent joute après joute des moments magiques de leur jeunesse est une des plus belle chose qui puisse exister. La pratique du hockey rend plusieurs gens heureux. Cela permet aussi de solidifier les amitiés. Un sport complet finalement, pour celui qui le découvre.

    • Francis

      Mon cher ami, tu occupes toute la place dans ce reportage. Aurais-je manqué d’un peu de neutralité? Toujours est-il que ce fut un grand plaisir et une grosse frousse de m’aventurer dans ce reportage photographique. Merci en toute amitié 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s