21 commentaires sur “Non au gaz de schiste!

  1. Il est temps d’abandonner les énergies sales et fossiles pour se tourner vers le progrès(solaire, éolien, géo, hydro) avant de détruire notre planète, les peuples le veulent ce changement par leur refus global aux énergies sale comme le gaz de schiste.

  2. Entre nous, je me demande combien de personnes parmi les manifestants, savent ce que c’est qu’est le gaz de schiste et ce qu’il entraine comme pollution.
    Mais cela c’est une autre histoire. C’est un problème de connaissance.
    Le solaire, l’éolien, la géothermie, l’hydroélectrique, ce sont en effet, de bonnes manières de contourner les problèmes, mais il faut les adapter avec les possibilités locales.
    Le solaire, là où il y a du soleil et pas dans l’extrême nord.
    L’éolien, là où il y a beaucoup de vent à 80% du temps.
    La géothermie, là où les couches de magma ne sont pas trop éloignées de la surface.
    L’hydroélectrique, mais en ne construisant pas des barrages qui en supprimant tous les alluvions en aval.
    L’énergie n’est jamais gratuite. C’est ça son plus gros problème.

    • L’enfoiré

      Vous posez bien la problématique de la protection des ressources naturelles. Je peux vous assurer qu’au Québec, nous avons été assommés d’études de toutes sortes (pour et contre), d’audiences publiques (pour et contre), de débats (pour et contre). Mais il reste un élément auquel n’avait pas songé le gouvernement du Québec : la volonté du peuple. Vox populi! Les abus et les vexations auxquels ont été confrontés les populations aux prises avec les explorations des gaz de schiste et les mensonges de l’industrie ont conforté la majorité des québécois à exiger un moratoire. Je n’hésite pas à le dire haut et fort : nous dilapidons au nom du progrès et pour le seul profit des grandes entreprises nos ressources naturelles depuis des décennies. Cela doit cesser.

  3. Pierre

    La population de Montréal a raison de réagir. Comme dans beaucoup de pays, il faut faire le maximum pour sauver notre planète. Pensons aussi à l’eau qui serait contaminée.
    Ma petite voix est bien mince mais sachez que vous avez tout mon soutien.
    Bon dimanche Pierre.

  4. Chez nous, il voulait l’imposer dans le Larzac. Pour l’instant, c’est en arrêt… pour l’instant. Et sous prétexte qu’il n’y a rien en cette région, ni hommes, ni bêtes, ni activités…. Et la réflexion de l’enfoiré, est, évidemment, frappé de bon sens (pas trop fort, pas sur la tête) ! 🙂 😉

    • Lou

      Je suis heureux de constater la fierté des populations régionales et locales à défendre âprement leur point de vue. Jean-Louis Chopy a lancé un appel à la vigilance de tous les citoyens et à la persévérance dans la mobilisation : « La lute sera longue. Ce n’est pas un moratoire que nous voulons, c’est un retrait pur et simple de ce décret scélérat ! »

    • Tania

      Je vous remercie Mais je sais pour avoir suivi cette brûlante question d’actualité que partout, tant aux États-Unis qu’en Europe, les populations refusent les conséquences honteuses de ces exploitations des gaz de schiste.

  5. Il se grand temps qu’en France la mobilisation soit plus généralisée. Chacun défend sa région, mais pendant ce temps, d’autres par méconnaissance sont abusés… En Ile de France des études ont déjà eu lieu, sans mouvement de foule. Tout cela fait peur, car les gouvernants n’hésiteront pas à s’engouffrer dans la moindre brèche. Vigilance ! Bravo aux Québécois de le crier haut et fort.

    • Sylvie

      Vous avez tout à fait raison. Sans une vigilance de tous les instants de la population, il y a fort à parier que les gouvernements saisiront toute occasion pour céder à des intérêts privés la gestion des ressources naturelles à des fins strictement spéculatives. Ce qui aurait pour conséquence de compromettre le renouvellement de ces ressources pour des années à venir.

  6. Il nous faut absolument trouver des solutions naturelles alternatives et consommer moins. Il nous faudra absolument faire en sort que les grandes puissances mondiales qu’explorent les richesses de la terre pour les commercialiser dans leur seul propre intérêt et à prix d’or, ne continuent pas à détruire ce bien qui nous appartient à tous. La terre.
    Je ne peux qu’être dans votre camp.
    Amitiés.

  7. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Joyeux anniversaire Lady Suu Kyi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s