12 commentaires sur “Dans les hauteurs de ma ville

  1. peut être les aimait-il, pourquoi pas ? et il y a une certaine beauté dans ces lignes (qui ne peuvent aller à l’infini because résistance), ces ombres et la présence des arbres – d’ailleurs géométrie ne veut pas forcément dire droite et cube, les cloîtres en sont une

    • L’enfoiré

      Je retrouve bien mon ami le savant mathématicien et l’expert des chiffres. Et comme vous l’avez si bien indiqué dans cet article que vous nous proposez à lire : Tout devient, du coup, imprévisible dans la compréhension du monde de la physique. 😉

  2. Euclide aimait sûrement le côté géométrique des fleurs , du triangle à l’hexagone en passant par toutes leurs spirales mais pouvait-il regarder la beauté d’une fleur sans l’analyser? Mystère et boule de gomme…

  3. Pierre

    Euclide aimait certainement les fleurs avec des formes… Pour ma part j’aime beaucoup l’avant, l’avant dernière photo et la dernière où lignes droites et arrondis s’assemblent 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s