9 commentaires sur “La rouille de l’automne

  1. Bonjour Pierre,

    Déjà, félicitations pour vos blogs !! J’y passe très souvent, mais c’est vrais que je ne laisse pas de commentaires. Vos photos sont superbes !!

    Aujourd’hui j’étais de sortie moi aussi, au Jardin Botanique pour faire quelques photos. J’y est même croisée un photographe de loin, et vos prises de vues d’aujourd’hui y ressemblent étrangement … Mais sans la neige !! Coïncidence ???

    Une dernière petite question: Je ne trouve pas d’adresse e-mail ou vous joindre sur vos blogs ???

    Cordialement …

    Fanny

  2. « Eh quoi ! n’en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
    Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
    Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
    Ne nous les rendra plus ! »
    dit Lamartine dans toute sa fougue.
    Mais il ne savait pas encore qu’un photographe de talent représenterait un jour ses mots en images 😉

  3. Pierre

    La magie de votre promenade n’est que bonheur 😉 Un endroit idéal pour trouver la sérénité. J’aime cet endroit et les teintes de vos photos sont chaleureuses. L’oiseau de la même couleur que les feuilles est magnifique 🙂
    Et le titre va si bien à votre billet. Votre reportage est un petit bijou accompagné des mots de Lamartine.
    Merci Pierre.

  4. Lamartine, un de mes poètes préférés auquel je revenais souvent dans ma jeunesse. Quel plaisir de relire ces poèmes au fil de vos beaux regards photographiques. Merci, Pierre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s