10 commentaires sur “Une saison dans la vie d’un chien

  1. partagée – j’ai toujours aimé les chiens (contrairement aux chats mis je n’ose pas le dire) et en même temps j’ai toujours un premier réflexe panique (mordue dans l’enfance) qu’ils sentent – bon ça se calme après, on s’apprivoise

  2. Je pourrais rajouter: « It’s raining cats and dogs » Mais j’ai peur d’attirer le mauvais sort puisque c’est la température annoncée pour ce premier février à Montréal 🙂

  3. Moi, j’attire les chiens, enfin, les bêtes de tous poils… question de phéromones peut-être… mais ma préférence va aux chats, le chien lèche la main qui le nourrit ainsi il peut, selon l’occasion, changer de maitre, tandis que le chat n’a d’autre maitre que celui qu’il se choisit !
    De toutes façons, je n’aime pas cette idée de « maitre » mais pas non plus celle de l’ami de substitution, en revanche je pense que c’est très instructif dans la vie d’un enfant que d’avoir un animal, cela lui apprend respect et sens des responsabilités !

    • Le loup et le chien, une fable qui exprime deux modes de vies opposées, celui du loup, libre et celui du chien, au service de son maître, Par extrapolation, l’opposition entre l’esclavage et la liberté.
      Les fables de La Fontaine ont nécessité un quart de siècle pour s’écrire.
      Vous pouvez trouver encore un peu plus ici

  4. Je n’ai ni chien ni chat mais je pense que le chien est un animal très fidèle 😉 et pour qu’il soit heureux, il faut être présent et bien s’en occuper.
    J’aime beaucoup la photo du patineur en rouge avec sont chien 😉
    Belle journée, Pierre.

  5. Pingback: Une saison dans la vie d’un chien | The Blog's Revue by OlivierSC | Scoop.it

  6. Brigetoun

    J’éprouve la même crainte à l’égard des chiens sauf qu’au cours d’une grande partie de ma vie, j’ai vécu en compagnie de plusieurs chats. Le dernier est décédé à 21 ans. C’est peu dire,

    Puff

    Nous vivons sous divers climats, même en hiver. Est-ce bien un hiver, par ailleurs?

    Marie

    Effectivement. La notion de maître et de sujet enlève une grande partie de la poésie qui existe dans le rapport de l’humain à l’animal. Ne parlons pas de zoothérapie pour personnes âgées et personnes autistes?

    RV

    Je m’approche lentement mais sans brusquer. Non par expérience mais par crainte. Finalement la bête se calme et je peux photographier. Téléphoto s’impose parfois.

    Lamaisondesmarguerites

    Nous avons toutes et tous une petite méfiance bien ancrée dans notre subconscient…

    L’enfoiré

    En effet. Les fables de La Fontaine sont une véritable leçon de vie dont il faut s’inspirer encore et encore.

    Denise

    La présence d’un chien en la demeure est exigeante et elle nous oblige à lui donner une attention de tous les instants. Et le chien est heureux de manifester sa joie ostensiblement.

    Olivier

    Encore une fois mille mercis mon ami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s